Interview de Bad sur le retour du NoBlemeRPG

Suite à l'annonce du retour du NoBlemeRPG dans le devblog de Noël, la communauté NoBlemeuse est assoiffée d'informations sur le sujet (on va prétendre que c'est le cas, soyez gentils). Désireux d'en savoir plus, ils envoient un des leurs, le journaliste Grégorille Mi-Lisse, interroger Bad, espérant en tirer des informations. Les idiots, qu'ils sont naïfs.



Grégorille : Bonjour, je suis Grégorille Mi-Lisse, journaliste NoBlemeux, et me voici aux côtés de notre administrateur, Bad. Avant tout, je tiens à vous dire que je suis un de vos plus grands fans, et que la communauté NoBleme dans son intégralité vous adore.

Bad : Allons, ce n'est pas nécessaire de me flatter ainsi.

Grégorille : J'insiste, vous êtes le soleil de nos jours et la lune de nos nuits, vous êtes pour certains la seule raison pour laquelle nous choisissons de rester en vie. Mais je suis ici pour parler NoBlemeRPG, et je dois donc changer de ton et devenir gravement accusateur.

Bad émet un halètement audible et a l'air légèrement effrayé.

Grégorille : Alors c'est pas pour dire, mais vous avez dit voilà c'est votre cadeau de Noël, mais on a toujours pas pu jouer, ni même rien voir sur le sujet. C'est quoi le gag là ?

Bad : Ouais, j'avais parlé de faire des tests début janvier. Il s'avère qu'au final ces tests ne sont pas nécessaires parce que je les ai automatisés, et que ça fonctionne très bien. Plutôt que d'exposer les joueurs à des tests inutiles du genre « lol on va juste voir si le système de chat fonctionne bien », je préfère leur faire faire des tests quand le système sera complet et qu'on pourra se servir de fonctionnalités plus avancées du jeu.

Grégorille : Bien le teasing ? Ça sert à quoi de faire bander les gens si c'est pour leur donner des couilles bleues trois semaines plus tard ?

Bad : On va se calmer, mon petit. Baisse le ton. Souviens toi d'à qui tu parles. J'ai fini premier de ma classe à l'Armée de Terre, j'ai été impliqué dans de nombreux raids contre Al-Qaueda, et j'ai plus de 300 meurtres confirmés. Je suis entrainé dans la gorilla et je suis le meilleur sniper de toutes les forces armées françaises. Tu n'es rien d'autre pour moi qu'une autre cible. Je vais t'effacer de la surface de la Terre avec une précision qui n'a jamais été vue de l'histoire de l'humanité, retiens bien mes putains de mots.

Grégorille : Désolé. Ce que je voulais dire, c'est que c'est pas la pratique la plus éthique de promettre des choses à des gens sans les leur donner.

Bad : C'est un choix assumé. Entre faire tester de la merde qui ne sert à rien ou faire tester un produit quasi fini, le choix est vite fait.

Grégorille : Bon alors quand est-ce qu'on pourra mettre les mains sur le NoBlemeRPG ?

Bad : Comme vous pouvez le voir sur la branche NBRPG du Bitbucket de NoBleme, je bosse dessus au quotidien, pas d'inquiétude, il n'y a pas de promesses en l'air. Le cœur du jeu est fini depuis longtemps, je suis maintenant en train d'ajouter les fonctionnalités qui tournent autour, pour que le jeu puisse fonctionner comme il faut. Le client du jeu est déjà dans un état suffisant pour faire des parties test complètes, mais il reste encore probablement un à deux mois de travail avant que ça soit intéressant pour moi et pour vous de faire des tests ensemble.

Grégorille : Honteux, c'est dans longtemps un à deux mois. Parlons du jeu. Est-ce que les captures d'écran qu'on a vues dans le devblog de Noël sont sa forme finale ?

Bad : Plus ou moins, oui. Il y a quelques détails qui ont changé, mais c'est grosso modo toujours pareil maintenant. J'étais passé par quelques idées différentes, qui ne me plaisaient pas. Un client plein écran ou grand sur la page rendait les informations trop confuses, et j'ai essayé pas mal de présentations différentes avant de décider que celle-ci est la bonne. Elle a des côtés emmerdants, mais ça devrait quand même être beaucoup plus efficace que IRC. Vous verrez bien.

Grégorille : D'accord. Des nouvelles captures d'écran à nous montrer ?

Bad : Franchement, ça serait pas super intéressant, vu que c'est la même chose qu'à Noël. Mais si ça peut vous faire plaisir, je vais ajouter quelques screenshots de l'apparence du client du jeu à la fin de ce devblog. Je suis quelqu'un de cool, c'est connu.

Grégorille : Ah, cet admin, quel homme. Parlons un peu du jeu en lui-même, que sont devenus nos personnages ?

Bad : La fin me paraissait assez explicite. Ils sont morts. Ou plus précisément, l'Ombre a assez joué avec eux et les a rangés dans leur boite. Peut-être qu'ils en ressortiront un jour, mais la reprise du NoBlemeRPG se fera avec de nouveaux personnages et un système de jeu plus simple.

Grégorille : Plus simple ? Venant de Bad, c'est douteux. Plus simple en quoi ?

Bad : Il y a moins de choses à gérer, et surtout moins de variables inconnues. Les personnages n'ont que trois caractéristiques importantes, le danger le physique et le mental. Le danger définit la chance qu'ils ont de se faire attaquer, ainsi, les personnages plus forts encaisseront plus souvent les attaques des adversaires. Le physique et le mental influencent respectivement leurs dégâts physiques et magiques. C'est aussi simple que ça. Chaque fois qu'un personnage monte en niveau, il lui est proposé de choisir un niveau dans cinq spécialisations différentes : Combat, Magie, Stratégie, Médecine, ou Aventure. Selon les spécialisations qu'il choisit, une classe de personnage lui sera assignée. Par exemple, un personnage de niveau 6 qui aura investi 3 niveaux en stratégie, 2 niveaux en combat, et 1 niveau en médecine sera un gladiateur. Et vous aurez des informations sur ce que chaque niveau vous apporte, il n'y a pas grand chose de caché, contrairement à la version d'avant.

Grégorille : Okay, mais est-ce que c'est pas un peu naze niveau RP de forcer nos personnages à avoir telle ou telle classe ? Si je décide que mon personnage est un nécromancien et qu'il n'y a aucune classe nécromancie, ça pue du cul ou bien ?

Bad : Un peu ouais, mais la beauté du RP c'est qu'on peut faire ce qu'on veut tant que tout le monde joue le jeu. Même s'il y a marqué dans le jeu que vous êtes un mage et qu'aucune de vos compétences ne touche à la mort, rien ne vous empêche de dire que vous êtes un nécromancien. C'est à vous de tourner votre personnage dans le sens qui vous plait.

Grégorille : Quelqu'un m'a demandé à l'oreille si la classe Raclure a disparu.

Bad : Bien entendu non, la raclure est un classique du NoBlemeRPG qui se doit de toujours exister. Un personnage ayant au moins 3 niveaux en aventure et au moins moitié plus de niveaux en combat qu'il a en aventure est une raclure (par exemple 7 niveaux d'aventure et 4 niveaux de combat). C'est la combinaison idéale pour être capable d'aider le groupe, mais être optimisé pour faire sa merde dans son coin.

Grégorille : Super, de l'antijeu, comme si on avait besoin de ça. En fait, y'a plein de combos intéressantes possibles, mais est-ce que les joueurs ont intérêt à multi-classer plutôt que d'investir tous leurs niveaux dans le même truc ?

Bad : Totalement. Un personnage mettant tous ses niveaux en combat se retrouverait avec un haut niveau de danger, mais peu de vie et de résistance, et crèverait trop vite. Un personnage mettant tous ses niveaux en aventure serait très utile au groupe hors combat, mais un fardeau total en combat. Un personnage mettant tous ses niveaux en stratégie serait très résistant mais ne ferait presque pas de dégâts. Rien ne vous empêche de vous spécialiser uniquement dans une discipline, mais croyez-moi, c'est mieux de se diversifier. Il y a des synergies intéressantes qui apparaissent entre les cinq options. Et du coup, il existe plein de classes mixtes selon le mélange de compétences que vous aurez. Vous pourrez être un trappeur, un érudit, un mercenaire, un mage blanc, et d'autres combinaisons plus ou moins intéressantes.

Grégorille : Bon c'est cool d'en savoir plus sur nos personnages, mais quid des changements au cœur du fonctionnement du jeu ? Est-ce qu'il y en a ?

Bad : Bien entendu ! J'ai déjà parlé de la simplification des personnages, mais ce n'est pas tout. Déjà, il y a le fait que vous récupérez tous vos points de vie après chaque combat, plus besoin de trainer avec 1 point de vie et de se demander pourquoi votre soigneur ne peut pas y faire quelque chose. Ensuite, il y a le fait que les informations vous sont plus facilement accessibles en combat, vous pouvez demander à un personnage de votre groupe spécialisé en aventure d'étudier vos adversaires pour révéler des informations critiques sur eux, qui seront automatiquement enregistrées dans la caverne de Liodain et vous permettront de ne pas combattre totalement en aveugle. Hors des combats, le système de jeu actuel me permet plus de flexibilité dans l'histoire, rendant le monde encore plus ouvert, et la caverne de Liodain permet d'enregistrer des informations sur l'histoire générale du jeu pour ne pas les oublier d'une session à l'autre.

Grégorille : Cool. Et sinon, les sessions, ça sera à combien ? Et comment on fera si tout le monde veut participer et qu'il n'y a pas assez de place ?

Bad : J'espère que le jeu pourra fonctionner bien avec des sessions de 6 à 8 joueurs. Franchement, le vieux système d'être le premier à écrire dans un canal IRC était naze. Le nouveau système sera immonde : Un tirage au sort. Si 10 personnes veulent participer, le système en choisira 6 à 8 au hasard. Toutefois, la priorité sera donnée aux « habitués » du NoBlemeRPG, et les nouveaux NoBlemeux devront squatter quelques temps le client spectateur avant que ça puisse être à leur tour de participer. C'est de la discrimination, mais tant pis, il faut bien choisir d'une façon ou d'une autre.

Grégorille : Ouais alors je suis moyen chaud à l'idée de me réserver une soirée pour qu'on me dise que je ne peux pas jouer parce que je n'ai pas été tiré au sort...

Bad : C'était déjà le cas avant, juste que c'était les plus rapides qui étaient pris et pas les plus chanceux. Il devrait y avoir le même taux de rejet qu'avant (c'est à dire peu de monde par session, voir même personne), pas d'inquiétude.

Grégorille : Bon, l'interview commence à devenir longue, concluons en parlant de l'histoire. Ça va parler de quoi quand ça reprendra ?

Bad : On va reprendre là où on en était. L'Ombre vient de perdre son emprise sur le monde du NoBlemeRPG, l'Oracle est de retour avec son omniscience et omnipotence, et a besoin d'un groupe d'aventuriers pour l'aider à nettoyer les dégâts qu'a fait le passage de l'ombre dans le monde du NoBlemeRPG. Il parait que dans certaines dimensions éloignées et qui ne sont pas prioritaires pour l'Oracle, une certaine Fuëlle Noire contrôle le monde. L'occasion parfaite pour y envoyer des aventuriers...

Grégorille : Sainte merde pute je suis pressé d'y jouer en fait, ça reprend quand ?

Bad : Lundi.

Grégorille : triste

Bad : Je vise le mois de Mars. Peut-être Avril. Mais je ne veux rien promettre pour le moment. Le client fonctionne et est quasiment finalisé, la partie admin du jeu est encore a moitié en travaux, le scénario à venir est prêt, et la base de données du jeu est plutôt pas mal remplie même s'il reste des choses mineures à y (re)faire. Comme je l'avais dit à Noël, je suis aux trois quarts du développement, la fin approche.

Grégorille : Quelque chose à rajouter pour finir cette interview ?

Bad : Quand j'avais 12 ans, j'ai eu ma première exposition à un RPG sur table. À l'époque, je n'étais qu'un pauvre gamin innocent. Je vivais dans un quartier pourri, et ma famille était effrayée à l'idée que j'aille jouer chez des gens - surtout à des jeux bizarres avec des démons et des squelettes. J'avais menti à ma mère en lui disant que j'étais parti faire mes devoirs chez un ami, mais comme un con j'avais laissé toutes mes affaires scolaires à la maison, et elle s'en est rendu compte. Doublement con, j'étais bien chez l'ami chez lequel j'avais dit que j'étais parti faire mes devoirs, c'était donc facile pour elle de me retrouver. La partie a dégénéré, et on s'est mis à se battre. Un désaccord sur la gestion du jeu par le maître du donjon. Coup de chance, ma mère est arrivée juste à ce moment-là, et a pris peur. Elle m'a dit, « Bad, c'est fini ces conneries, tu déménages chez ta tante à Bel-Air ». Dépité, je suis sorti et j'ai commandé un Uber sur mon smartphone. Sa plaque d'immatriculation était « FRAIS », et il y avait des dés suspendus sous le miroir. Je lui ai dit « Allez Holmes, à Bel-Air ! ». Je suis arrivé devant ma nouvelle maison vers 7 ou 8 heures, et j'ai dit au chauffeur d'Uber « Holmes, sens-moi plus tard ». J'ai regardé mon royaume et j'étais enfin là, il ne me restait plus qu'à m'asseoir sur mon trône de prince de Bel-Air.

Grégorille : ...

Bad : J'avais promis de conclure avec quelques captures d'écran. Ça va pas être grand chose d'excitant mais bon, voilà. Notons que ces images sont redimensionnées afin de tenir en largeur dans le devblog, c'est légèrement plus grand en vrai (les femmes ne me croiront pas).






Image


Image


Image



Ce devblog a été publié le Mercredi 18 Janvier 2017 sous le titre Interview de Bad sur le retour du NoBlemeRPG


Devblog précédent : Devblog suivant :
Vendredi 16 Décembre 2016 Dimanche 21 Mai 2017
Noël 2016 : Les dix jours de NoBleme Bon il est où mon NBRPG ?



Commentaires


Poster un commentaire

Il est nécessaire d'être connecté à un compte sur NoBleme pour poster un commentaire

Si vous possédez un compte, connectez-vous en cliquant ici.
Si vous ne possédez pas de compte et désirez commenter, cliquez ici pour vous inscrire.
Commentaires laissés par les utilisateurs

#1 Posté le Mercredi 18 Janvier 2017 à 10:16:45 par Trucy :  

Moi à la première ligne :
BADFUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
Enfoirééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé



#2 Posté le Mercredi 18 Janvier 2017 à 10:20:48 par Bad :  

Ah tiens, je suis pas très CSS on dirait. Je fixerai ça plus tard. Garanti tu m'as déjà ouvert un ticket sur le sujet de toute.