NOBLEME
DISCUTER
LIRE
JOUER
EN
Afficher le menu latéral

Changer de vie en changeant de clavier

Blog de développement #17 du 29 Janvier 2013 (Il y a 4 ans)

La disposition de clavier AZERTY

En France, tous les claviers du grand commerce sont vendus avec la disposition de clavier AZERTY, du nom des 6 premières lettres de la première rangée desdits claviers.

Mais pourquoi cette disposition ? Un petit voyage dans le temps s'impose…

1865: Les claviers de machines à écrire ont une disposition alphabétique. Les touches vont de A à Z, dans l'ordre de l'alphabet. Les premiers essais de dispositions de clavier alternatives se font dans ces années-là.

1868: La disposition QWERTY est brevetée. Optimisée pour la langue anglaise, son objectif est que deux lettres qui sont voisines ne se suivent jamais dans les mots courants, afin de volontairement ralentir la vitesse de frappe pour éviter de surchauffer les machines à écrire, qui sont à l'époque très sensibles.

1900: La disposition de clavier AZERTY se popularise en France depuis plusieurs années. Ne comportant que de légères variations par rapport à la disposition QWERTY, elle remplit plus ou moins le même rôle de ralentissement de la vitesse de frappe.

1932: La disposition de clavier Dvorak est proposée par August Dvorak et William Dealey. Les machines à écrire n'ayant plus de contraintes liées à la surchauffe, cette disposition de clavier vise à minimiser le déplacement des mains lors de l'écriture de textes en anglais. Son objectif est d'écrire le plus vite possible, le plus efficaicement possible.

2005: La disposition de clavier Bépo est finalisée. Inspirée du concept du dvorak, elle vise à minimiser les déplacement des mains et à maximiser la vitesse de frappe, et est spécifiquement adaptée à la langue française.

2013: Au moment où j'écris ce devblog, l'AZERTY est toujours considéré comme un standard. Cette disposition dont le but est de ralentir l'utilisateur autant que possible et de faire bouger les mains le plus possible est utilisée sur tous les claviers commerciaux, et personne ne la remet en question.



Pourquoi être passé au bépo ?

Tout simplement, parce que mes poignets me faisaient mal. J'écris sur un clavier au quotidien. Ma vitesse de frappe en AZERTY était autour de 100 mots par minute, et montait au dessus de 140 lorsque je me concentrais afin d'écrire rapidement. À ce rythme, il était inévitable que l'ennemi juré des utilisateurs de clavier, le canal carpien, pointe son nez.

Suivant les pas de ThArGos qui était déja passé au Bépo depuis plusieurs années, j'ai décidé de me lancer la tête la première, il fallait changer vite avant que la douleur empire.

Je me suis donc acheté un clavier utilisant la disposition Bépo. En bonus, j'ai choisi un Typematrix, ingénieux clavier alternatif où les touches entrée et retour arrière sont au milieu du clavier afin de ne pas surcharger le travail de la main droite.

Je me suis également imposé deux contraintes: Ne pas bouger les poignets lorsque j'écris, seuls mes doigts doivent bouger ; Ne pas regarder le clavier, uniquement les premiers jours pour apprendre où sont les touches.



Voici l'apparence de mon clavier :




Premières impressions

Cette section est écrite le 15 décembre 2012, jour de mon passage au bépo

8 mots par minute écrire est lent presque impossible.
Installation immédiate et facile, mais difficile de ne pas bouger mains.
Écrire = enfer, mais je m'acharne
Typematrix est petit, pas de pavé num., j'aime

Cette section est écrite le 17 décembre 2012, 2 jours après mon passage au bépo

20 mots par minute, c'est déjà mieux.
Encore lent, j'ai du mal à travailler, mais j'apprécie le bépo.
Je peux faire un É majuscule sans utiliser son code ascii. Ça manque en azerty.
J'écris quand même trop lentement pour travailler efficacement.

Cette section est écrite le 22 décembre 2012, une semaine après mon passage au bépo

30 mots par minute.
Ma vitesse devient acceptable, je peux travailler correctement.
Je confonds beaucoup N et M ; X et Y ; L et J ; G et H ; et j'ai du mal à trouver les lettres P ; O ; W ; F ; K.
Le reste est assimilé, c'est agréable.
Mes poignets vont déjà mieux.

Cette section est écrite le 29 décembre 2012, deux semaines après mon passage au bépo

40 mots par minute.
J'écris vite. C'est pas mes 100 mots minutes d'AZERTY, mais ça me suffit.
Ma progression commence à ralentir un peu, j'ai peur d'être bloqué dans les 40 mots minute un bout de temps.
Je confonds beaucoup les lettres P et O ; Y et X ; L et J. Le reste est intégralement assimilé.
C'est un plaisir d'avoir des touches couper, copier, et coller sur le clavier.
Il y a également une touche pour changer d'application, c'est un gain de temps considérable au travail.
J'ai bien fait de prendre un typematrix, il complète assez bien le bépo.
Par contre, j'appuie souvent sur la touche entrée par erreur. Temps d'adaptation…

Cette section est écrite le 15 janvier 2013, un mois après mon passage au bépo

58 mots par minute. Au lieu de ralentir comme je le croyais, la progression a continué.
Klavaro me félicite et me dit que je suis un pro du clavier. Flatteur pour l'égo.
Au final, je suis très satisfait de l'expérience bépo + typematrix.
Ma vitesse de frappe monte, et mes poignets vont bien. C'est superbe.
Seule erreur que je fais encore, je confonds P et O quand j'écris vite.
Je vais poster un devblog sur le sujet dans quelques jours. Pour le moment, je suis pris dans un déménagement et je n'ai pas le temps pour ça.



Graphes de progression

Pour illustrer le tout, voici un graphe de ma progression en un mois dans 3 domaines :
- La précision, je fais un peu moins d'erreurs qu'en azerty
- La vitesse en mots par minute
- La fluidité, l'homogénéité du temps passé entre l'appui sur deux touches

Vous observerez que la progression est constante, sauf durant quelques jours où j'ai eu une sale grippe, mais quand même continué à faire mes exercices de frappe.



Ma progression dans Klavaro du 15 décembre au 15 janvier




Et ensuite ?

Depuis le 15 janvier, je suis déjà remonté à 70 mots par minute. Ma progression est constante, et je pense pouvoir retrouver ma vitesse d'origine de 100 mots par minute d'ici moins d'un mois.

Changer de disposition de clavier a changé ma vie, aussi idiot que ça puisse sembler. Je n'ai plus de douleur du tout dans les poignets, ma frappe est beaucoup plus fluide et agréable, et les fonctionnalités ajoutées par le typematrix me font gagner pas mal de temps.

J'écris ce devblog en tant que converti au Bépo, et je prêche aux foules de pauvres victimes de l'AZERTY : Il n'est jamais trop tard pour changer. L'AZERTY est archaïque, et devrait disparaitre. Son utilité principale est de ralentir la frappe, pourquoi nous en servons-nous encore à l'âge de l'informatique et des claviers mécaniques ?

Se mettre au Bépo est simple et rapide. Vous n'avez même pas besoin de changer de clavier, il suffit d'installer le driver (5 secondes) et de trouver le courage de se lancer !

Pour vous y mettre, allez voir le site officiel du Bépo.

Bonne frappe !



Devblog précédent :
Les différents styles d'indentation
 
Devblog suivant :
Briser le silence